lundi 7 avril 2014

Départ de Borloo et avenir de l'UDI : quelques réactions

Le blog "le Centrisme (1)" d'Alexandre Vatimbella note que "Jean-Louis Borloo n’est pas un centriste et ne l’a jamais été, lui qui se définit plutôt comme un républicain social. Pour autant, il avait réussi à réunir les familles du Centre et au centre de l’échiquier politique, une prouesse"

Authueil (2) note que "Jean-Louis Borloo était la clé de voute du centre en France. On ne s'en rendait pas trop compte, car le personnage n'est pas flamboyant. Pourtant, c'est lui a fédéré tout le monde."

L'Hérétique (3) parle des Européennes et affirme que "Nous avons besoin de voix fortes pour faire valoir nos propositions et dénoncer les mensonges éhontés de plusieurs de nos adversaires. Borloo et Bayrou auraient dû être les fers de lance de cette campagne. Le premier est hors combat et le second, replié sur son Béarn."

Corto74 (4) rappelle à quel point le personnage Borloo est sympathique, et il lui souhaite un prompt rétablissement. 

Pierre Parillo (5), un militant UMP, dénonce avec force le dérapage de Ségolène Royal, qui a cru bon commenter le départ de Borloo (Le PS n' a pas réagi, normal, la gauche est tout permis)






(2) Authueil Le spectre du vide au centre 6 avril 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire