vendredi 3 août 2012

Mais comment croire au modèle social français ?

Mais comment les citoyens et contribuables français peuvent-ils croire au modèle social français ?
C'est peut-être la question que les français de Londres ou les français allant voir London 2012 seront amenés à se poser.

En effet, c'est quoi le modèle social français ? Si on en croit Alternatives Economiques, c'est un ensemble complexe d'institutions et de législations nationales: le système de protection sociale (la Sécurité sociale), mais aussi l'école et les institutions d'éducation et de formation, le droit du travail et la législation sociale, ainsi que les prélèvements obligatoires, les allocations et les minima sociaux; il inclut, enfin, les services publics.

Les se(r)vices publics, parlons en !

Est ce que les français trouvent normal que 

  • la Sécurité Sociale lève des fonds de Londres à Singapour (lire Reuters)
  • la SNCF fait du prêt rémunéré de salariés pour conduire des trains à l'étranger, en utilisant des paradis fiscaux (lire l'Express
  • Notre police forme des polices étrangères, Michelle Alliot Marie en sait quelque chose (cf le Monde)
  • EDF exporte ses déchets nucléaires ultimes en Sibérie (lire le Parisien)
  • EDF, toujours, le bastion de la CGT, fait du trading à Londres  http://www.edftrading.com/
  • la RATP fait rouler des lignes de bus privées à à Londres et ailleurs 

et oui, vous avez vu la pub, EDF fournit Londres !

vous avez bien lu, la RATP exploite des lignes privées
Sans même faire du mauvais esprit, comme la Lime (lire Le modèle social français en action : une anecdote) ou un débat fouillé comme l'Ifrap peut en organiser, on se rend bien compte que non seulement le modèle social français est une fiction, mais qui en plus ne peut perdurer que grace à ces bouffées d'oxygène que sont les marchés étrangers. 

Il en faut, des profits, pour pouvoir financer ceci 

Chez EDF, on affiche la couleur : CGT !


Quand est ce que les français comprendront que le service public à la française n'est pas forcément au service du public ? 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire